Projection // Passeport // Les photos

Nous le savons tous, des migrants quittent leur famille, leur pays pour arriver chez nous.

Le Centre culturel de Saint-Ghislain a eu un coup de cœur pour le poème d’Antoine Cassar (traduit en français par Elizabeth Grech). Coup de cœur de par sa dureté qui reflète le vécu des migrants et de par son utopie qui nous fait entrevoir un meilleur.
Ce texte est interprété par Thierry Hellin, accompagné musicalement par Abderrahim Hmami qui nous fait voyager entre torpeur et espoir.

Le Foyer culturel nous a donné rendez-vous le 24 mars 2018 à 19h pour présenter sa lecture vivante introduite par une vidéo réalisée par le Gsara et des participants issus du Centre Fedasil de Morlanwelz.