Api-visuel

Le Gsara prend des risques et plonge dans la ruche

Nous accompagnions le groupe « Accès à la culture » en ce mois d’août pour une petite plongée dans le monde des abeilles. Les images des participants sont sur les réseaux sociaux alors, on partage. Bientôt la capsule vidéo, bien-sûr …

abeilles_ (1)

Ci-dessous le texte qui paraîtra dans la presse locale à l’occasion de cette incursion de carolos en terre nismoise.

L’abeille des champs s’en ira-t-elle butiner en ville ?

Quinze citoyens issus du groupe « accès à la culture » du CPAS de Charleroi viennent de rendre visite à un apiculteur Jérôme, Jérôme Noël également animateur au Groupe Socialiste d’Action et de Réflexion sur l’Audiovisuel, l’objectif étant de découvrir une facette de la ruralité, l’apiculture !

Découvrir le cheminement du miel de la ruche au pot du supermarché sera l’objectif de cette journée. Après la présentation de la star du jour, de la corbeille à la trompe, ils sont partis protégés de pieds en cap au contact des abeilles dans le rucher…Cette société structurée, hiérarchisée aux multiples productions qu’ils goûteront après le déjeuner…

rucher jerome nismesPour nos citadins qui exploreront le verger adjacent en compagnie d’Eric Collin de l’Espace Nature de la Botte du Hainaut de Sivry, où s’épanouissent des pommiers de différentes variétés, poiriers et pruniers, c’est un dépaysement total. Ils s’émerveillent au milieu de cette véritable salade de fruits sur pied pour la famille et les guêpes … et quelques mois plus tôt, réserves de nectar pour les abeilles qui les ont pollinisés ! La discussion s’engage inévitablement sur les différentes problématiques abordées.

La visite à peine terminée, les papilles gustatives salivent sur quelques pommes et prunes…

Les questions se posent et un constat s’impose : aucune comparaison avec les pommes « suremballées » achetées au supermarché n’est possible…

Rien de tel pour envisager, au retour à Charleroi, d’adopter la « filière courte » pour éviter les déchets, la production de CO2 lors des transports et lutter ainsi contre le réchauffement climatique…

Jérôme propose une dégustation des divers produits de la ruche… Les cristaux sucrés en bouche, on apprécie le miel local et on se représente la quantité de travail énorme, la qualité et la passion de l’hôte du jour.

Dans quelques jours, cette visite filmée par le Gsara et les participants sera partagée avec les camarades, les amis sur la « toile ». Une invitation supplémentaire à ceux qui voudraient participer à la suite : une visite des ruche locales, abeilles des villes élevées sur les toits des grands magasins, alternative méconnue de consommer autrement !!!

Vaste chantier !

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.