Parler (du) français à l’Espace Citoyen de Marchienne-Au-Pont

Vivre dans la région de Charleroi et surtout à Marchienne-au-pont c’est plonger au cœur des mondes,  c’est voir toutes ces nationalités se rendre, au petit matin, dans les nombreuses asbl’s présentes là-bas. C’est partager un bout de matinée avec cet inconnu qui vient de (très) loin, c’est parler de ce qui nous réuni d’emblée (habiter à Charleroi) et de ce qui nous sépare dans la vie de tous les jours… Au cours de ces conversations, une chose prime sur le contenu, c’est la forme que nous utilisons pour communiquer. A savoir ici et aujourd’hui : la langue française.

Cette langue si belle et si difficile à aborder est un incontournable pour chaque nouvel arrivant. C’est la langue du pays hôte tout d’abord. C’est donc le vecteur de toutes les demandes, de toutes les démarches et c’est maintenant devenu un pré-requis obligatoire pour chacun qui voudrait s’établir durablement en Wallonie.

Apprendre le français, c’est la voie vers l’autonomie et l’ouverture aux autres communautés, c’est pouvoir se débrouiller, être libre …

En trois séances, nous avons tenté de rendre compte de ces efforts quotidiennement fournis par les participants du groupe Activ’up. Ces personnes se sont engagées récemment dans un cycle d’apprentissage du français et redoublent  de concentration lorsqu’il s’agit des « chaussettes de l’archiduchesse ». Par contre, lorsqu’on qu’ils parlent d’eux, de la maison, de Charleroi : ils se lâchent autant qu’ils le peuvent…

Nous vous invitons à découvrir cette ambiance à travers ce petit montage sonore :

 

Un atelier ServiceActionMigrants (CPAS charleroi) + Gsara asbl.