Soirée projection-débat autour de la prostitution à Charleroi

La programmation décentrée au Vecteur du festival FATP ne pouvait pas mieux mettre les pieds dans le plat !  Avec un duo de documentaires traitant de la prostitution, le débat était déjà lancé avant même d’avoir eu lieu. Il faut savoir qu’en ce début d’année 2015, Charleroi a depuis peu, mis en application son nouveau règlement communal et que le racolage est désormais interdit en ville, y compris dans le traditionnel quartier du triangle.

Après une période de transition pendant laquelle l’activité avait été tolérée derrière la cité administrative, maintenant c’est fini : plus de prostituées sur nos trottoirs. Là-dessus, on en retrouve pas mal sur la chaussée de Mons en allant vers Marchiennes. Glauque …

Le débat venait donc à point pour reprendre une discussion entre citoyens, associations et pouvoir communal. Le nouveau règlement étant à peine appliqué, il n’est pas encore temps de tirer des conclusions ou de faire un bilan, les autorités appliquent et les associations s’inquiètent. Que vont devenir ces femmes autrefois connues et reconnues au centre-ville ? Exerceront-elles plus loin ? Illégalement ? De nouvelles filières vont-elles voir le jour ? Cette retour à une certaine clandestinité engendrera-t-il des violences qui ne seraient plus dénoncées ? ….

Au niveau régional et fédéral des initiatives voient le jour (Eros Center à Seraing par exemple) et certains spectateurs se demandaient pourquoi ne pas en faire un dans la région…

Quoiqu’il en soit, l’avenir de la prostituée dans notre royaume semble se diriger de préférence vers une activité commerciale privée et dissimulée derrière les petites annonces et les murs d’établissement privés. A noter la récente proposition de loi du MR qui propose une vision toute libérale avec registre de commerce et diplôme de gestion pour chacune. L’avenir nous dira si les dames en bottes luisantes emboîtent le pas.

 

 L’invitation :

Soirée projection-débat autour de la prostitution à Charleroi – Vecteur 28/01/2015 20htumblr_nb0mb2v4ZG1tverhzo1_1280

Dans le cadre de la décentralisation du festival du documentaire FATP, le Vecteur et le Gsara vous convient à une soirée autour du thème de la prostitution,sujet d’actualité à Charleroi puisque dans le cadre des nouveaux aménagements de la ville basse, cette activité est aujourd’hui appelée à se « relocaliser » hors du quartier.

  • Quelles sont les réalités vécues derrière ce terme générique de prostitution ?
  • Quel est l’impact du nouveau règlement communal sur les personnes prostituées ?
  • Qu’est-ce qui change dans le quartier ?
  • Comment les politiques et les travailleurs sociaux envisagent-ils l’avenir de la prostitution à Charleroi ?

 

Nous tenterons de faire le point en présence de nos invités. Nous proposerons un moment
d’échanges entre les différents acteurs ( autorités, associations, praticiennes, habitants du quartier et/ou vous, citoyen…).

 

La soirée s’articulera donc autour de :

  • 20h 45
    vision du documentaire de Khristine Gillard
    « des hommes » ( 70min. 2009) et
    du documentaire « Entre les
    passes » (de H. Rachmuth. 22 min. 2012)

 

  • 22h15
    – 23h00 : débat ouvert autour de la
    thématique de la prostitution à Charleroi en
    présence des associations « Espace
    P », « Entre-Deux », de
    représentants des pouvoirs publics, de
    citoyens concernés.

 

  • « Selfiesde joie » : Exposition également
    de photos-selfies inspirées du second
    documentaire et réalisées dans l’après-midi
    par les participants du
    « groupe-culture » du CPAS de
    Charleroi.

PAF : 3,5€

Possibilité de repas avant la séance

Les films à l’écran

des hommes

Des hommes

2009 – 70′   de   Khristine Gillard

Une femme parle d’un homme. Et puis d’un autre.

Cette femme est aussi une prostituée. Cet homme est parfois un client. Ou un frère, un voisin, un patron, un ami d’enfance, un mari,un commerçant du coin, un amant, un fils, un passant.

Une envie de toucher – délicatement – ce quotidien effacé derrière le néon.

La routine, la tendresse,le désir, l’attente, le banal.

—————————————————————-

les-passes

Entre les passes

2012-22′  de Myriam Rachmuth

Deux femmes cohabitantes au sein d’une maison de passe.
Conflits et tendresse se mêlent au cœur d’une atmosphère étrange et pesante, où l’espoir sert de précieux oxygène aux résidentes.