Api 2016 – Surréalisme et apprentissage du français

Nous avons entamé en janvier 2016 une activité avec les étrangers qui débutent une formation à l’apprentissage et à la pratique du français.
Nous avons débarqué avec notre attirail classique : TV, radio, Internet,photo, …
Le Gsara : « On va faire de grandes choses ! »
Le participant : « keskidi ? Yson foo? parlez plus lentement svp! »

img_1353

Comment donc réaliser ensemble un contenu audiovisuel lorsqu’on ne maîtrise pas vraiment la langue ? Comment appréhender le sur-réalisme quand on vient de débarquer en Belgique et qu’on a jamais entendu parler de ce poisson-là ?
Comment faire également pour ne pas négliger le but premier de ces personnes qui est d’apprendre au plus vite le français, de trouver leur place en Belgique ?

Nous partons de la découverte de la presse belge en langue française : le 12minutes de la RTBF et le journal Métro. Une séquence courte est écoutée et déchiffrée, écrite au tableau. On parcours ensuite le Métro à la recherche d’images qui pourraient illustrer un des mots identifié. Pas la peine de coller trop prêt du sens littéral, une association d’iddée, une forme peut suffire : nous somme des sur-réalistes !
Lorsque la plupart des mots ont trouvé une illustration, les gsara scanne les images et les colle au dessus de la séquence vidéo.
Le résultat surréaliste est visible dans la vidéo ci-dessous.

Tous les groupes (débutants, moyens, confirmés) ont travaillé sur le thème du surréalisme. Le tout s’est exposé au public ce 27 mai dernier.
Ci-dessous une video de nos amis du Cric qui relate la journée « porte ouverte » où les participants ont dévoilés leurs travaux.

Ce contenu a été publié dans Ateliers, Ateliers réalisés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.